Manisfestations
<< juin 2018 >>
LMaMeJVSD
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
    No events
Gallery
img_1255 img_1258

De l’eau en brousse

Get Adobe Flash player

2012. Notre grand projet d’adduction d’eau dans les deux villes de la brousse de Mandialaza et Antaniditra est maintenant achevé pour un coût de 119.500€. Pour terminer le financement de ce magnifique chantier il nous manque encore 5000€. Une source a été captée avec un mini barrage. L’eau passe par un réservoir de filtration avant d’arriver, grâce à 4 km de canalisation, dans un château d’eau au point le plus haut de la ville. Enfin 20 bornes fontaine sont construites dans la ville pour mettre cette eau potable à la disposition des habitants. Dans la ville d’Antaniditra se sont des puits tubés, avec filtres et pompes à main qui sont mis à disposition de la population. Prés de 20.000 personnes vont bénéficier de ce grand bonheur de disposer de cette eau indispensable à toute vie. Les Maires des Communes donnent rendez-vous au Président, Robert THERRY, à la fin de cette année pour inaugurer l’ensemble de cette réalisation. Nous en profitons pour remercier toutes celles et tous ceux qui nous ont permis de finaliser ces travaux, à savoir, le Fonds Solidarité eau de Lyon, le Conseil Général du Pas de Calais, le Conseil Régional Nord Pas de Calais, les nombreux donateurs particuliers ou associatifs et tous les membres de l’Association.

 

2011 est une année très importante dans nos réalisations d’adductions d’eau en brousse. Deux villes, Mandialaza  et Antaniditra représentent une population de plus de 20.000 personnes qui sont en grande partie dépourvue d’eau si nécessaire à la vie de tous les jours.  Les travaux de forage de puits avec pompes, le captage d’une source et la distribution dans les rues seront réalisés à compter de ce mois de janvier. Le montant de ces travaux s’élève à plus de 120.000€. Le financement est mis en place avec l’aide du Fonds Solidarité Eau de Véolia et de la Communauté Urbaine de Lyon, avec le Conseil Général du Pas de Calais, avec le Conseil Régional du Nord-Pas de Calais et les fonds collectés par tous les membres de l’Association. En ce début d’année 2011, il manque encore pour boucler ce financement la somme de 20.000€. Ce sont les dons des particuliers et des entreprises qui nous permettont de terminer ce très grand projet.

De l'eau à ANTANIDITRA

Les membres de l’Association devant la mairie après accord avec le maire.

Poignée de main avec le maire de Mandialaza

Poignée de main avec le maire de Mandialaza

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2013, nous faisons une petite halte à Mandialaza, la ville où notre association termine cette année son plus gros  grand investissement. Ce sont des travaux d’adduction d’eau. Il s’agit d’un captage de source, le passage de cette eau dans un réservoir de décantation, son amenée en ville grâce à 4 km de tuyaux. L’eau arrive avec un dénivelé de 800m dans un château d’eau de 30.000 litre avec une distribution dans toute la commune dans 21 bornes fontaines où les habitants peuvent s’approvisionner. Un chantier de 120.000€.

Ce 2 novembre nous inaugurons ce très grand chantier.

La manifestation se déroule au pied du château d’eau. Un abri de fortune est installé, une sonorisation et les couleurs Malgaches sont présentent partout. Le Maire et son conseil municipal, le comité de l’eau, le député, la population : tous sont présents. La manifestation commence par la levée des couleurs et l’hymne nationale chanté par les enfants et tous les présents.

C’est notre plus importante réalisation dont voici les chiffres en ariary, la monnaie locale, en plus du travail de fouilles réalisé par la population et qui a été valorisé dans le dossier :

– Communauté Urbaine de Lyon :    71.700.000 A

– Véolia                                     :    35.800.000 A

– Département du Pas de Calais :    28.000.000 A

– Région Nord Pas de Calais       :    19.600.000 A

– Humanité Madagascar             :   101.880.000 A  soit environ 120.000€ pour le tout.

Cet investissement comprend aussi les puits réalisés dans quelques villages voisins.

Je remercie tous nos intervenants dont Holy et Tokyo, tous les bénévoles de notre Asso et les collectivités territoriales de France.

C’est un véritable bonheur de voir toutes ces personnes et toute la population reconnaissante.

Entre les discours, les femmes et les enfants de la ville nous donnent en spectacle leurs danses traditionnelles.

Dans le village d’ANKAREFO nous commençons avec Bernard et quelques femmes le creusement de la cave. Un long travail manuel pour un trou de 2.80×2.80×1.80m, à la bêche.

Nous construisons, selon les plans de Robert un four en demi-cercle : ce sera le seul endroit de cette brousse avec un four à pains.

Et puis comme chaque année nous prodiguons des soins auprès des enfants dans les écoles.

Comme chaque année, un des dimanches de notre mission, nous permet de nous rendre sur le site du Père Pédro et de son Association Akamasoa qui veut dire « Les bons amis ». Nous faisons, avec Sissi, le point sur les enfants et la gestion de l’Etablissement.

 

En septembre 2015 les villages qui nous accueillent ont été victime d’une attaque d’une bande de brigands. De multiples vols ont été commis mais surtout il est regretté la mort de 2 villageois tués par armes à feu, dont le frère de la personne qui nous héberge à ANKAREFO. La peur règne, des attaques sont à redouter, nous n’irons pas en brousse, non seulement pour nous, mais aussi pour respecter les souhaits de la population qui pense que notre venue pourrait attiser l’action de ces brigands.

 

2016, compte tenu des risques de l’an dernier nous ne partons pas en brousse cette année