Manisfestations
<<nov 2017>>
LMaMeJVSD
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3
No events
Gallery
eau-le-bac-de-filtration original-ce-miel

la nourriture

2012. Nous avons construit une miellerie et formé plusieurs apiculteurs. Ce bâtiment a subit des dégâts lors du dernier très important cyclone de février 2012. Des réparations seront nécessaires rapidement. Néanmoins nos deux villages de la brousse commencent à récolter de miel et le commercialise pour le bien d’une partie de la population. Il faudra encore implanter un nombre de ruches et former d’autres paysans dont un sera en charge du suivi et du gardiennage de la miellerie.

Un alambic a été acquit et a permis de faire naître une petite entreprise de 4 personnes. L’huile essentielle produite commence à être vendue, et un marché sera élargit permettant ainsi le développement de cette activité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2011.Le riz est l’aliment de base et aussi l’aliment de tradition qui est servi matin, midi et soir. A cela il faut y ajouter les feuilles et les racines de manioc, et l’on voit apparaître maintenant des légumes comme les brèdes, les haricots et quelquefois des tomates et des carottes.
Uniquement pendant les saisons de récoltes, les Malgaches pourront consommer de la banane, des mangues, des oranges, des papayes, etc…La saison des fruits terminée, les repas seront beaucoup moins diversifiés, et la nourriture manquera dans certains endroits du Pays. Rarement les paysans mangeront de la viande.
Les poulets courent dans la campagne et pèsent 8 à 900g lorsqu’ils sont consommés. Une ou deux fois dans l’année, la viande de zébu enrichira le menu. Dans les endroits où cela est possible ont péchera le poisson qui sera mangé frais ou sécher.
La table n’existe pratiquement qu’en ville. Le repas se prendra assis sur le sol et une natte servira de table.
Notre rôle est de proposer une diversification de la nourriture en créant davantage de potager et en cuisinant de façon différente.
De plus, nous conseillons et enseignons la façon de faire des confitures, et de réaliser des conserves avec les fruits et légumes de saison. Mais nous sommes confrontés au manque de sucre, tout comme à l’habitude de manger non sucré. Pour les conserves ce sont les pots qui manquent de façon récurrente.
En brousse le réfrigérateur n’existe pas, puisqu’il n’y a pas d’électricité. La viande est donc proposée, souvent en ville, à la température ambiante. Il n’est donc pas possible de manger de la viande saignante. On comprendra aisément que les problèmes de diarrhée sont courants et que les enfants en sont les premières victimes.